un avion solaire qui vole : le Solar Impulse de André Borschberg

Premier vol international d'un avion solaire
Le Solar Impulse est un avion mais pas un avion qui rime avec pollution : le Solar Impulse fonctionne à l'énergie solaire.
12.000 cellules solaires.
Le Solar Impulse a décollé vendredi 13 mai de l'aérodrome de Payerne, dans l'ouest de la Suisse, et direction Bruxelles.
Douze heures, certes, certains qui préfèrent voyager que se réunir par vision conférence, hurleront que c'est trop. La vitesse moyenne n'est que de 70 kilomètres heures.
Mais l'objectif est bien de démontrer que la technologie existe et que c'est une décision politique, le choix de la pollution. Les énergies renouvelables ne coûteront jamais aussi cher que ce qu'on coûté le pétrôle et le charbon, si on n'oublie pas de comptabiliser la destruction de la nature et les vies humaines sacrifiées.
Le pilote du prototype, André Borschberg, est aussi le cofondateur du projet.
Ce vol est une grande étape pour le projet Solar Impulse, qui existe depuis 2003, avec 90 millions d'euros (sur dix ans).
Un an après le premier vol d'avril 2010.

Le prochain prototype visera le vol autour du monde, ce sera en 2013.






Ajouter votre réponse



Abordez un nouveau sujet